Skip to contentSkip to navigation
2019-12-17
Nouvelles

Un Offsite inspiré par nos devises d’entreprise

En ne dévoilant ni l'horaire, ni la destination de la deuxième édition du Offsite Republik, notre président, Vincent Fortin, et notre responsable de la culture, Martin Bertrand, ont surpris toute l'équipe avec une escapade inspirée de notre culture d’agence. Leur but: organiser un Offsite qui nous permettrait de réaffirmer nos devises d’entreprise. Voici comment ils y sont arrivés.

« Pour moi, des devises, ça doit faire partie des fondements d’une entreprise, et ça doit se vivre au quotidien. C’est ce qui explique que les nôtres soient des actions: elles ne font pas que nous inspirer, elles nous guident tous les jours », explique Vincent.

Pourquoi en faire un Offsite?

« L’Offsite était l’occasion idéale pour mettre de l’avant nos devises. On les vit au quotidien comme un tout, mais avec le Offsite, on a pu s’assurer de les vivre de manière individuelle. Avec notre équipe qui grandit, c’était aussi le moment de s’assurer que tout le monde les comprenne bien et sache dans quel aspect de leur travail les utiliser.»

À partir de là, notre maître du jeu, Martin, avait comme mission de construire un horaire qui allait rendre justice à la vision de Vincent, où chaque activité apporterait quelque chose à notre équipe. « Toutes nos activités à l’horaire étaient pensées en fonction de l’une de nos devises. Chaque invité a été briefé afin qu’il comprenne pourquoi on l’a choisi » souligne-t-il.

En partant de nos devises, on vous explique comment chacune des activités s’est orchestrée.

On est engagés

On ne s’engage pas à faire mieux pour notre monde une fois par année. On le fait à même nos activités.
Depuis 2015, on est certifiés B-Corp et d’année en année, on revoit constamment nos façons de faire pour faire encore mieux. L’an dernier, on a fait un pas de géant et on a pris un engagement. On s’est dit qu’au-delà de travailler pour avoir un impact positif sur notre collectivité, on voulait s’entourer de gens qui partagent notre ambition, tant du côté de nos clients que du côté de nos employés.

Vincent explique l’importance de nos devises même en développement des affaires. « C’est grâce à notre culture d’entreprise qu’on a été capables d’aller chercher les bonnes personnes aux bons moments, mais également les bons clients pour honorer nos engagements. »

De son côté, pour illustrer cette devise, Martin a choisi deux activités. La première nous invitait à reproduire, en équipe, une structure en Lego qu’on n’avait jamais vu en s’appuyant sur ce que nos collègues nous donnaient comme instruction. « On a voulu faire travailler la communication d’équipe à travers ces activités-là et montrer que plus on est engagés envers nos pairs, plus travailler avec eux devient facile. »

La deuxième: il a invité Philippe Choinière à venir nous parler de son désir de faire mieux pour l'environnement en tant qu’entrepreneur, désir qu’il a pu concrétisé en lançant son entreprise de savons et shampoings Oneka avec sa femme Stacey Lecuyer il y a quelques années. Le couple d’entrepreneurs a toujours souhaité laisser les choses dans un meilleur état que lorsqu’ils en prennent possession. À travers les années, ils ont refusé certaines opportunités d’affaires parce qu’elles ne leur permettaient pas de le faire.

Pour nous, c’est exactement ça être engagés et animés par ses convictions. C’est s’engager à donner le meilleur de soi-même pour ses collègues, ses clients, l’environnement et la société.

On reste curieux

On n’est pas les mêmes que ceux qu’on était hier. Mais pour pouvoir apprendre, il faut se donner les moyens de le faire et parfois aller nous-mêmes chercher l’information en gardant les yeux ouverts et en allant creuser là où personne d’autre n’oserait aller. C’est dire oui à la nouveauté, aux différences et aux changements. C’est mener de front nos propres projets.

Pour faire de cette devise une activité, Martin a opté pour une expérience que personne n’avait encore faite en faisant appel à Alvéole. Toute l’agence s’est donc rassemblée autour d’un spécialiste qui nous a partagé sa passion pour les abeilles: il nous a non seulement appris les différentes étapes de la confection de miel, mais en plus, nous a permis d’y prendre part en nous laissant récolter le miel à même les cadres de la ruche pour en faire des petits pots.

Pour nous, c’est ça être curieux et animés par nos passions.
C’est faire en sorte que notre 9 à 5 ne définit pas qui on est, mais qui on est qui définit notre 9 à 5 grâce à une curiosité sans limites alimentée par nos passions et notre ouverture d’esprit.

On ose rêver

Le mot impossible ne fait pas partie de notre vocabulaire. Pour représenter cet état d’esprit audacieux, Martin a tout de suite pensé à Fabrice Vil de Pour 3 points qui est venu nous raconter pourquoi et comment il a quitté sa carrière dans un grand bureau d’avocats pour lancer sa propre entreprise sociale dont la mission est d’aider les jeunes à mieux réussir par le sport. Alors que son idée pouvait sembler irrationnelle pour une partie de son entourage, il a quand même fait confiance à sa petite voix et cru en son ambition.

Ce qu’on retient de notre conversation remplie d’émotions, c’est de se faire confiance et foncer, même quand on a l’impression d’être le seul à croire en notre idée.

On parle vrai

Ici, on se dit les vraies affaires. Ce qui est vrai pour les histoires qu’on raconte l’est aussi quand on se parle entre nous. Pour nous le montrer, Martin et Vincent ont organisé une activité où chacun de nous devait répondre à des questions sur une personne dont il avait pigé le nom au hasard. Des questions allant de « quelles sont les 5 choses que tu aimes le plus chez moi? » à « Qu’est-ce que je pourrais améliorer pour être une meilleure personne? »

Pour nous, parler vrai c’est se pousser à ne pas prendre de détour et à ne pas s’inventer d’histoire. Quand c’est facile… mais aussi quand ce l’est moins. On ne vend pas de fiction à nos clients...on ne le fait pas non plus entre nous.

Finalement, si chacune de nos devises sont aussi importante l’une que l’autre, Martin reconnaît que celle-ci est à la base même d’un Offsite.

« J’pense qu’en soit, c’est pour ça qu’on fait des Offsite. Pour faire en sorte que les gens réalisent des choses qu’ils ne réalisent pas quand ils sont au travail, pis surtout, qu’ils se permettent de les vivre et de les partager avec leurs collègues. On ne peut pas demander aux gens d’être real sans leur donner l’occasion de l’être et l’Offsite, c’est à ça qu’il sert. »

À propos de

Créative et sensible, Catherine a étudié la mode et la littérature avant d'obtenir son baccalauréat et sa maîtrise en communication marketing de l'Université de Sherbrooke pour en faire carrière.