Skip to contentSkip to navigation
2020-04-26
Covid-19

Voici des exemples de marques qui se démarquent par leur utilité (Mis à jour le 26 avril)

Dernière mise à jour: 26 avril 2020

Le tiers de la population mondiale est en confinement et les marques les plus ingénieuses, courageuses et généreuses osent transformer leurs activités et posent des gestes altruistes concrets, en lien avec leur mission et pour le bien collectif.

Chaque semaine, on vous présente quelques exemples de marques qui se rendent utiles. Voici les marques qui ont retenu notre attention.

Consultez notre dossier complet Covid-19

SEMAINE DU 20 AU 26 AVRIL

Voici notre dernière couverture des marques qui ont su se rendre utiles au cours des six dernières semaines pour porter mains fortes à notre société. Alors qu’il est trop tôt pour parler de déconfinement, plusieurs marques s’adaptent déjà en posant des gestes pour l’après.

Des engagements pour venir en aide à nos artistes

Le Musée d’art contemporain de Montréal (MAC) annonçait cette semaine qu’il n'achètera que des oeuvres d'artistes locaux pour la prochaine année, question de soutenir les artistes d'ici. Pour pouvoir acheter plus d'oeuvres que ce que son budget initial lui permet, il lance par ailleurs une campagne de financement pour que les amateurs et amatrices d’art contemporain puissent également contribuer à souligner le travail des artistes locaux.

Les microbrasseries ensemble, envers et contre tous

Du côté de la microbrasserie, alors que nombreuses sont les microbrasseries qui essuient des pertes financières importantes, plusieurs d’entre elles se mobilisent pour redonner aux organismes qui font une différence dans leurs communautés. C’est notamment le cas de la Microbrasserie 4 Origines qui a lancé cette semaine « Ça va bien aller », une bière 100 % québécoise dont une partie des recettes iront à l’organisme Partageons l’espoir qui lutte contre la faim et la pauvreté.

Il y a trois semaines, Boréale, dans le cadre de la campagne #onseserrelescoudes, dévoilait son projet collaboratif: une série de sept bières conçues en collaboration avec des artistes et des artisans du Québec. Avec sa série de bière, la microbrasserie souhaite encourager ses fournisseurs locaux, mais aussi offrir de l’emploi à des artistes qui se retrouvent actuellement à la maison. La toute première bière du projet collaboratif a vu le jour cette semaine et c’est l’illustratrice Cécile Gariépy qui est derrière l’étiquette.

Brasseurs du Monde, de son côté, lançait la semaine dernière l'Égalitaire, une bière pour souligner le 80e anniversaire de l’obtention du droit de vote des femmes au Québec. Mais devant les nouveaux défis auxquelles les organismes à but non lucratif font face en cette période de confinement, la microbrasserie a décidé de verser une partie de ses recettes à SOS violence conjugale.

Ensemble, pour les travailleurs.euses de première ligne et les banques alimentaires

Radio-Canada, Groupe V, Global, Bell Média, CTV, le groupe Rogers, Corus et d’autres diffuseurs s’unissent et réalisent une émission spéciale d’une heure, qui sera diffusée le dimanche 26 avril à 19 heures, dont le but est de soutenir les travailleuses et travailleurs de première ligne ainsi que les banques alimentaires canadiennes. L’objectif: amasser 150 millions de dollars qu’ils distribueront aux différentes banques alimentaires au pays.

BESIDE continue de proposer des activités à faire avec un focus sur les humain

Au cours des dernières semaines, le média indépendant a continué de bonifier son offre de mini-guides, en mettant de l’avant cette fois des personnes âgées de 80 ans et plus aux multiples talents. À l’heure qu’il est, les internautes peuvent apprendre comment fabriquer une serre, faire de la choucroute et comment construire une cabane à oiseaux. À travers ces histoires et ces visages, le média se fait «passeur de savoir-faire».

Finalement, alors que le quartier de Côte-des-Neiges est le plus infecté de la ville de Montréal, plusieurs organismes et syndicats se sont mis ensemble pour diffuser des messages de santé publique en 12 langues à travers les rues du quartier.

SEMAINE DU 13 AU 19 AVRIL

Les marques de partout dans le monde se sont adaptées à la présente situation. À travers des dons en argent, en denrées, en produits, en personnel et en temps, elles sont de plus en plus nombreuses à s’impliquer pour tenter d’aider les communautés les plus vulnérables qui sont le plus touchées par la présente crise, mais également l’ensemble des populations.

Après cinq semaines de confinement, les initiatives se ressemblent, mais surtout, s’assemblent. Même si notre veille hebdomadaire traite d’initiative de marques, on ne pouvait passer sous silence la solidarité inégalée qui émane des initiatives plus individuelles. Après tout, derrière chaque marque se cachent des humains qui, à leur tour, se rendent utiles pour leurs communautés.

Plus de nourriture pour les personnes dans le besoin

Alors que les pépinières viennent tout juste d’être ajoutées à la liste des services essentiels du Québec, le Jardin botanique de Montréal annonce qu’il doublera l’espace qu’il réserve à la culture potagère, et donc, sa production de légumes, pour en donner aux banques alimentaires de la métropole.

De son côté, La Cantine pour tous a revu son offre dans le but de venir en aide aux personnes en situation d’itinérance à Montréal. Le 7 avril dernier, l’organisme annonçait dans un communiqué de presse qu’il comptait réaligner sa production pour donner 1500 repas par jour aux personnes qui en ont le plus besoin.

À Québec, le Château Frontenac, dont les portes étaient fermées depuis 3 semaines, accepte de rejoindre l’initiative provinciale de la Tablée des chefs et ouvre ses cuisines pour concocter plus de 80 000 repas pour les banques alimentaires.

Une plateforme pour aider les gens à aider

Les agences Digitad, Combustible et La Fusée dévoilent #Battrelevirus, une plateforme qui vise à sensibiliser les jeunes sur les différentes façons de prendre part à l’effort collectif. La plateforme répertorie 6 façons de contribuer et plus de 100 ressources utiles.

Plus de matériel pour protéger nos héroïnes et héros

D’autres entreprises rejoignent le bal en produisant davantage de matériel de protection destiné aux travailleurs et travailleuses de première ligne. Alors que nous parlions il y a quelques semaines de Bauer, Cascades, Tristan et Nu-B se joignent à l’initiative pour pouvoir produire encore plus de visières médicales.

Chirurgiens, CCM Hockey et Industrie Orkan ont fait équipe pour concevoir et fabriquer une cagoule de protection intégrale pour les travailleurs et travailleuses de la santé. Pour produire les cagoules, CCM a réorganisé son usine de production alors que Industrie Orkan s’est joint à l’entreprise en y apportant son expertise en traitement de l’air. En plus de concevoir et produire ces cagoules, CCM Hockey partage son tech pack pour que d’autres entreprises puissent également concevoir ce nouvel accessoire de protection sans perdre de temps dans la recherche et le développement de celui-ci.

CCM Hockey

Source: CCM Hockey

La PME Sanuvox Technologies Inc. permet quant à elle aux professionnels de la santé de désinfecter leurs masques N95 en quelques minutes grâce aux ultraviolets. Des hôpitaux ont d’ailleurs déjà commencé à utiliser cette technologie.

Le fabricant AON3D, qui fabrique en temps normal des imprimantes industrielles, se joint au mouvement collectif en mettant sur pause sa production, question de se lancer dans la fabrication d’écrans faciaux.

Toujours plus pour amuser et éduquer la famille

Alvéole, qui installe et s’occupe de ruches d’abeilles en milieu urbain, dévoilait cette semaine son p’tit cahier d’exercices Alvéole. Alors que le contexte actuel ne permet pas à l’entreprise de poursuivre ses ateliers avec les élèves en milieu scolaire, celle-ci a décidé d’étendre sa mission principale, soit l’éducation sur l’apiculture urbaine, en lançant des Facebook Lives dans lesquels l’équipe partage son savoir avec les plus jeunes.

Dans la même lignée, le Zoo de Granby partage sur une base régulière des capsules éducatives spéciales pour la quarantaine, sur sa page Facebook.

Des gestes pour plus tard

Au-delà des actions prises de manière réactive pour supporter les communautés en répondant au besoin actuel, plusieurs entreprises songent à revoir leurs façons de faire pour faire mieux. D’autres qui avaient déjà une mission communautaire travaillent pour pousser cette mission plus loin, plus vite.

En Italie, comme partout dans le monde, les entreprises oeuvrant dans le vêtement ont revu leur production dans le but de répondre au besoin imminent de vêtements de protection. Mais les réflexions vont aujourd’hui plus loin que cela. Bien que ce ne soit que paroles à l’heure qu’il est, Giorgio Armani songe déjà à revoir sa façon de faire dans le but d’adopter une approche plus humaine.

ATTITUDE a de son côté lancé une toute nouvelle initiative: pour chaque produit acheté en ligne ou dans un magasin participant, la marque plantera un arbre en collaboration avec Eden Reforestation Projects et One Tree Planted. Son but: contribuer à la restauration de la planète.

À Brossard, Ferme d’hiver travaille depuis 2018 à rendre possible, grâce à des innovations technologiques, la production hors saison d’aliments. « Car tout le monde devrait avoir accès à des fruits et légumes frais, abordables, et savoureux toute l’année », peut-on lire dans leur dernier communiqué de presse annonçant le lancement d’un concept novateur qui favorise l’autonomie agricole québécoise. Dans le communiqué en question, on y apprend que Ferme d’hiver a comme objectif de remplacer 10 % des importations agricoles d’ici 5 ans.

SEMAINE DU 6 AU 12 AVRIL 2020

Le Canada est en confinement depuis près d’un mois. Les marques d’ici et d’ailleurs sont de plus en plus nombreuses à se rendre utiles pour un éventuel retour du balancier. Elles mettent leurs idées, leurs employés et leurs revenus au service de la communauté. Voici celles qui ont retenu notre attention cette semaine.

Un collectif numérique pour aider les PME d’ici

Plusieurs experts du numérique se sont rassemblés bénévolement pour créer l’Escouade numérique, un collectif qui vient en aide aux PME qui sont appelées à adapter leur modèle d’affaires en faisant migrer une partie de leurs activités sur le numérique, pour passer à travers la présente crise. Sur cette plateforme, c’est plus d’une vingtaine d’experts qui partageront leurs trucs et astuces pour bien accompagner les PME dans leurs transformations numériques.

Qui se ressemble s’assemble

Plus que jamais, la société québécoise adapte ses habitudes de consommation pour se tourner vers l’achat local, sa façon de contribuer au maintien en vie des petites et grandes entreprises d’ici. Afin d’assurer une plus grande visibilité aux commerçants, plusieurs initiatives citoyennes et de marques avec de grandes portées sont nées pour déployer des répertoires d’entreprises d’ici.

Parmi celles-ci, on retrouve BESIDE qui a partagé cette semaine son Petit guide d’achat solidaire, qu’il mettra à jour sur une base régulière, et dans lequel il met de l’avant tous les commerces indépendants grâce auxquels son magazine se retrouve sur les tablettes.

Le répertoire d’entreprises locales, Solution Locale, naît quant à lui d’une initiative citoyenne. Son but: mettre en relation les commerces locaux et la population en isolement. Alors que nous écrivions ces lignes, le répertoire comptait déjà 2310 entreprises locales de partout au Québec.

La Presse a également publié le 24 mars dernier une liste très exhaustive de détaillants locaux.

Soulignons l’ingéniosité et la faculté d’adaptation des entrepreneuses et entrepreneurs de chez nous qui développent de nouvelles façons de faire pour répondre aux besoins de leurs consommateurs, mais également aux consommateurs qui n’hésitent pas à utiliser les médias sociaux pour tenter de trouver une alternative locale aux produits qu’ils achetaient d'ailleurs.

Des organismes utiles toute l’année le sont encore plus en ces temps de crise.

Même si les fondations et les organismes ont déjà comme mission de défendre une cause ou de venir en aide à un groupe de notre société qui en a besoin, la présente crise ne les a pas empêchés d’adapter leurs activités pour se rendre encore plus utiles. Et même, faire plus. Voici quelques exemples.

La division québécoise de la Société pour la nature et les parcs du Canada (SNAP Québec), un organisme de protection de l’environnement qui travaille fort pour créer des aires protégées au Québec, organise des Facebook Lives pour aider les parents à occuper les enfants… tout en les éduquant. La prochaine diffusion directe qui se tiendra le 16 avril prochain de 10h à 11h permettra aux jeunes de poser des questions aux biologistes de l’organisme sur les animaux et les plantes en péril au Québec.

Pour 3 Points dévoile de son côté le House Madness P3P, un tournoi inspiré du #StayAtHomeChallenge, qui vise à mobiliser la communauté sportive du Québec à demeurer solidaire malgré la distanciation physique et sociale. Avec son concours, Pour 3 Points souhaite aider les jeunes à garder un lien entre eux à travers l’esprit d’équipe sportif...à la maison. Les équipes ont jusqu’au 15 avril pour s'inscrire au tournoi.

Certaines marques récompensent de leur côté les donateurs. Le détaillant Altitude Sports, dans le but d’encourager les gens à donner à Moisson Montréal et au Club des petits déjeuners, remet 30 Alti Dollars à toutes celles et ceux qui font un don de 15 $ à l’un de ces deux organismes. D’autres remettent la totalité des recettes d’un de leurs produits à un organisme. C’est ce qu’a fait Quartz avec son tote bag noir et les banques alimentaires du Québec.

L’industrie du textile répond présente.

Alors que l’équipement de protection essentiel, duquel font partie les masques, arrivait à un point critique, le personnel médical a demandé aux entreprises locales de fabriquer des masques de protection destinés au grand public. Plusieurs entreprises de textile bien établies ont répondu à l’appel alors que d’autres sont nées pour répondre à ce besoin précis.

Frank and Oak fabrique des masques à partir de chemises Frank and Oak recyclées. L’ensemble des revenus provenant de la vente des masques nouvellement mis en vente sera versé à Moisson Montréal. Au-delà des masques développés, l’entreprise montréalaise a également ajouté à son offre deux produits de commerces locaux, France Laure et GROOM, permettant à ces entreprises de bénéficier de sa plateforme, mais également à ses consommateurs, de se procurer un kit d’essentiels en un seul endroit. À noter: Frank and Oak ne fait aucun profit sur la vente d’aucun de ces produits.

Designers et entreprises de mode se sont également tournés vers la fabrication de masques en tissus. C’est le cas d’Atelier B, d'Annie 50, de Katrin Leblond, de SAKSAC, pour ne nommer que celles-ci.

L’entreprise lavalloise EC3D, spécialisée dans la fabrication de bas et de vêtements de compression, voyant la demande de vêtements postopératoires diminuer, a changé son fusil d’épaule et s’est lancée dans la confection de masques elle aussi. Alors qu’elle souhaitait fabriquer des masques pour le personnel médical, sa première vague de masques servira plutôt à la population. L’entreprise poursuit ses démarches pour fabriquer des masques de classe 1, soient ceux que le personnel hospitalier utilise.

Groupe Calko, Bombardier et d’autres grandes entreprises sont également en train de revoir leur approvisionnement et leur chaîne de production pour fabriquer des masques et du matériel médical.

Encore plus de contenu pour divertir les plus jeunes.

Dyson s’ajoute aux nombreuses autres marques qui ont investi du temps et de l’argent pour développer du contenu à la fois amusant et éducatif pour occuper les familles à la maison. L’entreprise a partagé cette semaine 44 activités d'ingénierie et de science pour les enfants. Sous forme de défis, ces activités peuvent être réalisées à l’aide d’objets que l’on retrouve à la maison.

SEMAINE DU 30 MARS AU 5 AVRIL 2020

À l’heure qu’il est, les marques sont très nombreuses à transformer leurs activités pour rejoindre les rangs de l’utilité en temps de Covid-19. Parce que l’achat local est plus important que jamais pour soutenir notre économie locale, on vous présente des initiatives qui touchent de près ou de loin (mais surtout de près) nos entreprises d’ici.

Other Half Brewing Co lance un mouvement de solidarité pour les microbrasseries à travers le monde.

La microbrasserie new-yorkaise Other Half Brewing a lancé cette semaine All Together dans le but d’aider les microbrasseries à garder la tête hors de l’eau tout en venant en aide aux professionnels du milieu de la restauration et du bar à travers le monde. La microbrasserie a développé une recette qu’elle partage avec toutes les microbrasseries qui s’ajoutent au mouvement. Chacune des microbrasseries peut donc brasser cette bière en évitant d’investir des coûts en recherche et développement à une seule condition: qu’elle verse une partie de ses profits aux professionnels de service qui se retrouvent sans emploi depuis la fermeture des bars et des restaurants. Elles ont également accès à l’étiquette de la bière pour peu de frais.

À l’heure qu’il est, cette bière est brassée à travers le monde par les différentes microbrasseries participantes et bientôt, il sera possible de l’acheter et d’encourager nos microbrasseries locales qui se sont ajoutées au mouvement.

Au Canada, la Brasserie du Bas-Canada et Messorem Bracitorium ont déjà annoncé qu’elles se ralliaient à la cause.

All Together

Source: All Together

lg2 dévoile la campagne coopérative On se serre les coudes pour venir en soutien aux entreprises locales.

Certaines agences du Québec travaillent fort pour faire briller les entreprises d’ici! Grâce à cette campagne qui inclut entre autres une offensive sur les médias sociaux et des messages publicitaires télévisés de 30 secondes, lg2 permet à 19 marques locales de se réunir sous un front commun pour faire passer un message collectif sur l’importance de l’achat local. Touché! (partenaire média), TACT(partenaire pour les relations publiques) et Maison Made In (partenaire pour l’influence) ont également participé au déploiement de #Onseserrelescoudes.

En Estrie, pour permettre à toutes les initiatives de résonner plus fort, l’agence sherbrookoise Beauvoir a dévoilé cette semaine Cantonnés ensemble, un média spontané visant à partager les bons coups de la région

De la nourriture pour ceux qui en ont besoin!

Le groupe St-Hubert et la Fondation St-Hubert lancent l’Opération Réconfort Livrez au suivant, une initiative grâce à laquelle 10 000 repas seront distribués gratuitement à travers le Québec. Les différents franchisés offrent de leur côté des centaines de repas à leurs héros locaux qui sont indispensables à leurs communautés.

St-Hubert

Source: St-Hubert

De son côté, le Groupe CH préparera plus de 50 000 repas pour les banques alimentaires du Québec.

MAJ crée un lien important entre les jeunes et Justin Trudeau.

Le service d’actualité jeunesse de Radio-Canada, MAJ, dans le but de pousser plus loin sa mission qui est de décomplexer l’actualité pour la rendre accessible aux jeunes, a lancé un appel à sa communauté où il invitait les jeunes à leur soumettre des questions pour le premier ministre Justin Trudeau.

C’est dimanche matin que la capsule vidéo dans laquelle le premier ministre répond aux questions fut diffusée en direct sur les ondes de ICI TÉLÉ ainsi que sur toutes les plateformes de MAJ. CBC Kids News en a fait autant pour les jeunes canadiens anglophones.

MAJ

Source: MAJ

Des ressources financières et humaines pour venir en aide aux travailleurs autonomes et aux entreprises porteuses des régions.

L’espace collaboratif orb.exchange a créé un répertoire de toutes les ressources financières disponibles pour les créatifs, les artistes, les travailleurs autonomes et les entrepreneurs du Québec, dans le but de leur épargner du temps et de l’énergie à chercher les ressources qui s’offrent à eux en cette période tumultueuse.

Parallèlement, Inno-Centre, la Fédération québécoise des municipalités et Fonds locaux de solidarité FTQ mettent sur pied la cellule d’aide PME-911 grâce à laquelle les entreprises des régions pourront bénéficier de l'aide d’experts pour passer à travers la présente crise.

Le Grand défi Pierre Lavoie offre une dose de bonheur aux personnes âgées.

Dans le but de réchauffer le coeur des personnes âgées confinées, l’équipe du Grand défi Pierre Lavoie emmène avec elle du bonheur à l’extérieur de différentes résidences. Musique, couleurs vives, animateurs et animatrices, danseurs et danseuses s’invitent dans le stationnement pour faire danser les résidents et résidentes. Résultat: tout le monde sur le balcon!

Ricardo offre des cours de cuisine gratuits sur ses plateformes.

Comme plusieurs entreprises, Ricardo Media a dû mettre à pied la majorité de ses employés. Plutôt que de rester à la maison à s’adonner à des activités personnelles, Ricardo Larrivée a décidé de se mettre au service de la communauté en dévoilant chaque jour une nouvelle recette sous forme de capsule vidéo. Certains employés mis à pied ont même demandé à Ricardo de l’aider dans ce projet, et ce, bénévolement.

L’entrepreneur et cuisinier chouchou des Québécois et Québécoises compte continuer de divertir les gens avec sa cuisine tous les jours.

Des entreprises d’ici invitent d’autres entreprises à profiter de leur plateforme en ligne.

La solidarité entre les entreprises d’ici ne cesse de croître. Certaines vont jusqu’à changer leur modèle d’affaires en ajoutant des marques à leur inventaire pour ainsi les faire profiter de leur plateforme d’achat en ligne. C’est ce que l’entreprise Rachel a fait en dévoilant Ensemble pour Rachel.

SEMAINE DU 23 AU 29 MARS 2020

La liste des marques qui se rendent utiles ne fait qu’allonger alors que les petites et grandes entreprises modifient leurs façons de faire pour mieux servir la population, au Québec et ailleurs.

Bauer Hockey, New Balance, Second Clothing et Zara se lancent dans la conception et la production d’accessoires de protection.

Alors que le personnel hospitalier est plus à risque que n’importe qui d’atrapper le virus de la COVID-19, des marques dans le secteur du sport réorientent leur production pour concevoir et fabriquer des accessoires leur permettant de se protéger le visage.

Bauer Hockey, l’un des plus grands producteurs d’équipement de hockey en Amérique du Nord, utilise les matériaux de visière de hockey pour fabriquer des écrans médicaux complets dans le but de protéger celui qui le porte de l’infection par gouttelettes.

De son côté, l’entreprise que l’on connait pour ses chaussures, New Balance, a tout récemment commencé à fabriquer des masques pour le visage dans le but de répondre à la demande grandissante de cet accessoire protecteur.

Plus près de nous, l’entreprise Second Clothing, populaire pour sa marque Yoga Jeans, a pris, il y a plus d’une semaine, la décision de se lancer rapidement dans la fabrication de vêtements médicaux et de masques.

Même le géant mondial de prêt-à-porter, Zara, étudie présentement la possibilité de convertir une partie de sa capacité de production en Espagne pour concevoir des blouses d’hôpital pour son pays d’origine. En plus de faire des dons de masques, Zara prévoit également mettre à disposition de l’Espagne son réseau de logistique et de fournisseurs pour répondre aux besoins urgents de matériel médical et textile.

L’industrie québécoise de la bière et des spiritueux à la rescousse!

Des plus petites microbrasseries du Québec aux plus grandes brasseries, tout le monde tente de trouver la meilleure façon de venir en aide à la population. C’est pareil du côté des distilleries.

À Montréal, l’EtOH Brasserie vend désormais du gel à mains en vrac. Comme quoi en faisant le plein de bière, les habitants de Villeray peuvent maintenant faire le plein de gel à mains.

À Shawinigan, la Microbrasserie Le Trou du diable prête main-forte aux épiceries de la région en leurs offrant des camions et des livreurs pour les aider à augmenter leur capacité de livraison à domicile et par le fait même, encourager les Shawiniganais à rester à la maison.

Dans Lanaudière, le vignoble Carone à qui l’on doit entre autres le gin Black Raven, fabrique désormais du désinfectant pour les mains à partir de son alcool de raisin, de glycérine, de peroxyde d’hydrogène et d’huile essentielle de lavande. Le produit est ensuite distribué gratuitement au Familiprix Lanoraie.

La Brasserie Labatt, Pur Vodka et la cidrerie Michel Jodoin emboîtent également le pas.

Brasserie Labatt

Source: Publication Twitter de la Brasserie Labatt

À l’échelle planétaire, ce sont des centaines de marques qui transforment leur production pour produire plus de gels désinfectants.

Les communications au service des entreprises locales et des PME

Pour permettre aux petites entreprises du domaine de l’alimentation d’avoir une plus grande visibilité, Tastet offre gratuitement son inventaire publicitaire.

Parallèlement, Horizon Cumulus et DACTYLO unissent leur force pour faire rayonner l’industrie alimentaire et lancent le www.trouvetontakeout.com, une plateforme où les petits commerçants et les PME alimentaires peuvent enregistrer leur commerce et mettre de l’avant leur inventaire de produit dans le but de recevoir des commandes.

YouTube et BESIDE proposent du contenu pour que les familles puissent continuer d’apprendre.

Alors que la population passe plus de temps que jamais confinée à la maison, d’autres marques continuent de s’illustrer dans le but de les divertir.

C’est entres autres le cas de YouTube, qui, avec sa nouvelle plateforme Learn@Home, met à la disposition des familles et des enfants de différents âges de nombreux contenus dans le but que les gens continuent d’apprendre. Il est possible de choisir des chaînes de contenu en fonction de l’âge des enfants, ou encore, de spécifier un sujet sur lequel on aimerait apprendre comme les sciences naturelles ou les sciences humaines, par exemple.

Au Québec, BESIDE propose un petit guide de la quarantaine rempli de suggestions d’activités, allant de la cuisine à la culture, pour continuer de s’instruire et de divertir les petits en cette période de crise.

Source: BESIDE

SEMAINE DU 16 AU 22 MARS 2020

Des épiceries comme Woolworths, Kjörbúð et MonoPrix pensent aux plus vulnérables.

Alors que plusieurs entreprises ferment leurs portes temporairement pour répondre aux consignes gouvernementales des dirigeants des différents pays touchés par la crise, celles qui desservent des besoins primaires ne peuvent se permettre de le faire, car la population mondiale doit pouvoir continuer de s’alimenter et de se procurer divers produits essentiels. Et quand on parle de l’ensemble de la population, on fait également allusion aux personnes plus vulnérables, pour qui attraper la COVID-19 pourrait avoir des répercussions graves.

Plusieurs épiceries du monde ont revu leurs mesures d’ouvertures de magasin afin que la population plus vulnérable puisse continuer de faire son épicerie sans danger de contamination. C’est notamment ce que font Woolworths, Nettó et Kjörbúð.

Au-delà d’instaurer des plages horaires exclusivement réservées à cette population, d’autres marques comme Monoprix et Franprix ont de leurs côtés lancé un service de livraison pour les seniors.

Finalement, dans le but d’offrir encore plus aux personnes âgées, de nouveaux partenariats sont nés. Comme celui entre Woolworths et Meels on Wheels grâce auquel plusieurs personnes âgées recevront du papier de toilette gratuitement à la maison.

LVMH et Pernod Ricard transforment leurs activités pour plus de désinfectant pour les mains!

Même si les deux marques connues mondialement ont pris des chemins différents pour augmenter la production de désinfectant pour les mains, elles l’ont fait avec un même objectif: s’assurer que la population n’en manque pas. Ainsi, les deux marques occupent désormais un rôle important dans le ralentissement de la propagation du virus.

Le groupe français de produits de luxe LVMH met de côté sa production de parfums et de maquillage dans trois de ses usines pour produire du désinfectant et ensuite le distribuer dans les hôpitaux français qui luttent actuellement contre l’épidémie.

De son côté, Pernod Ricard a offert 70 000 litres d’alcool à Cooper, un fournisseur de gels hydroalcooliques, afin que son laboratoire puisse fabriquer plus de gel, une action qui permettra à celui-ci de distribuer 1,8 million de flacons individuels de 50ml de plus que ce que sa capacité de production annonçait au départ.

RIcard en purrel

Source: Creapills

Sunwing permet à plus de Canadiens et Canadiennes de revenir à la maison.

Alors que plusieurs Canadiennes et Canadiens qui sont pris à l’étranger doivent débourser des sommes faramineuses pour pouvoir rentrer à la maison, la compagnie aérienne Sunwing a annoncé cette semaine qu’elle offrait gratuitement des places dans ses avions afin que les Canadiens et Canadiennes puissent rentrer au pays plus facilement. Un geste qui permettra à plusieurs personnes, affolées, car coincées à l’extérieur du pays, de rentrer à la maison sans devoir se ruiner ou attendre trop longtemps.

Sunwing corona virus

Source: Sunwing

Les mêmes services… mais gratuitement!

Même si plusieurs entreprises peuvent continuer d’opérer, il devient difficile de le faire lorsque les coffres sont vides et qu’ils ne nous permettent pas de payer nos différents fournisseurs et partenaires. Pour répondre à ce problème, plusieurs entreprises et particuliers ont décidé de voir au-delà du chèque et d’offrir leurs services au plus grand nombre… gratuitement. Si on fait le tour des différents groupes d’entraide, on a désormais accès à une clinique juridique téléphonique gratuite une initiative menée par Novalex, ainsi que les services de Juripop, à des développeurs Web, à des experts des médias sociaux et même, à des monsieurs et à des madames tout le monde qui s’improvisent livreurs et livreuses de solutions de tout genre.

Du côté des agences, mention honorable au lancement de Kabanon, une agence offrant des services pro bono en ce temps de crise, menée par les employés en arrêt de travail temporaire de l'agence Kabane.

NOVAlex gratuit

Source: NOVAlex

Des alliances comme celle de Cook it et PUR Vodka naissent pour mieux aider.

Les deux entreprises québécoises se sont alliées pour encourager les travailleurs et travailleuses de la restauration qui, contrairement à la majorité des Québécois et Québécoises, ne peuvent travailler de la maison. Ensemble, ils offrent 6000 repas à ces gens qui travaillent sans relâche pour le reste du Québec.

Cook It x Duvernois

Source: Cook it

Plusieurs joueurs du milieu de la culture transforment leur offre pour s’adapter à la situation.

Alors que les Québécoises et Québécois sont pris à la maison, de nombreuses initiatives pour les divertir gratuitement sont mises sur pied. Ce qui est vrai pour notre diffuseur public national l’est aussi pour les plus petits du milieu. Alors que ICI Tou.tv et l’Office national du film (ONF) diffusent maintenant gratuitement plusieurs séries, films et documentaires, le Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM), lui, offre tous les jours à ses abonnés et abonnées Facebook et Instagram des expositions, des pièces de sa collection et du contenu en lien avec l’art. L’Orchestre symphonique de Montréal diffuse des concerts sur son site Web.

Plus de détails ici et ici.

Et au-delà de ces exemples, on voit plusieurs acteurs importants de la scène culturelle, services divers d’information et autres travailler main dans la main pour que les gens continuent de s’informer et de se divertir à même la maison. Le numérique, dans ce cas-ci, devient un acteur incontournable dans la solution.

Le Mouvement HappyFitness et plusieurs gyms du Québec s’invitent dans nos salons.

Alors que les gymnases ont dû suivre les directives gouvernementales et fermer leurs portes il y a quelques jours, même chose pour différents regroupements d’activités physiques et en plein air, les solutions pour adapter leur offre au numérique sont multiples. Résultat: les abonnés du service Happy Fitness peuvent continuer de s'entraîner à la maison tout en ayant le soutien de personnes qui font comme eux.

Les bars sont fermés, mais les soirées Quiz continuent!

Même si les établissements dans lesquels les gens ont l’habitude de se regrouper en équipe pour faire aller leurs méninges ont dû cesser leurs activités pour une période indéterminée, le pub ludique Randolph, permet maintenant aux familles et aux adultes de passer un bon moment tout en suivant les consignes. Tout le monde peut désormais vivre une expérience qui se renouvelle à chaque fois plutôt que de jouer aux mêmes jeux de société en continu.

Si comme ces marques vous souhaitez vous rendre utiles, la première étape est de vous poser les bonnes questions. Et quand vient le temps de se rendre utile, votre stratégie de contenu elle aussi mérite d’être revue.

En cette période de crise, les besoins de la population sont grandissants et les façons de les combler, encore plus. L’incertitude à savoir quand le tout retrouvera le moral plane encore au Québec et à l’étranger, mais le sentiment de solidarité, lui, ne fait que grandir.

Si vous êtes des marques qui aimeraient adapter son offre de service pour le bien collectif, on est là pour vous aider. Il suffit de nous contacter.

À propos de

Créative et sensible, Catherine a étudié la mode et la littérature avant d'obtenir son baccalauréat et sa maîtrise en communication marketing de l'Université de Sherbrooke pour en faire carrière.