Skip to contentSkip to navigation
2018-06-01
Impact social

L'approche essentialiste de Byron et Dexter Peart au coeur de leur nouveau projet

Je n'avais jamais rencontré Byron & Dexter auparavant, même si je suivais avec admiration leur chemin vers la gloire comme beaucoup d'autres fiers Montréalais. En tant que co-fondateurs de WANT Les Essentiels, les deux Québécois ont été nommés au palmarès de Fast Company parmi les 100 personnalités les plus créatives de l’industrie en 2015. Leur CV est très bien rempli. Ce soir, ils ont partagé leur expérience derrière la conception de WANT, qui a débuté avec peu; puis, ils ont aussi discuté de leur nouveau projet qui n’a pas été révélé jusqu’à présent, le tout dans le cadre d'une séance ALCOVE) très intime dans le Vieux-Montréal.

Après avoir vendu WANT à l'automne 2017, les jumeaux sont définitivement à un moment tournant de leur carrière. Pour la première fois depuis près de 20 ans, ils ont le temps de respirer, de réfléchir et d'anticiper ce qu'ils veulent faire par la suite.

Pour passer de «jusqu'où pouvons-nous aller avec cette marque?» à «il y a plus dans la vie que cette histoire», les frères canadiens-jamaïcains devaient se séparer de WANT pour voir les prochaines étapes.

«Nous n'avons jamais pris le temps, nous avons continué à créer et à construire. Nous en sommes arrivés à un point où nous nous demandions où nous voulions vraiment aller avec les histoires que nous racontons et avec qui nous voulons les partager.»

Dexter Peart

Plus de photos vers la droite!
Dexter Peart
Byron Peart

Ce désir de pousser les choses plus loin, associé à un certain malaise à l'endroit où allait l'industrie de la mode qu'ils aimaient, a conduit les deux trendsetters à quitter leur entreprise au sommet de leur art.

À maintenant 46 ans, ce nouveau départ peut être à la fois effrayant et excitant pour les frères, or ces derniers en seront certainement gagnants.

«Nous sommes toujours à la recherche du nouveau, des tendances.»

Byron

LE BUT AU-DESSUS DE TOUS

En paraphrasant les entrepreneurs, leur réflexion sonnait un peu comme ceci:

Nous avions toujours tendance à savoir ce qui allait arriver. Au début, il s'agissait de la mode, qui pouvait être plus intemporelle ou unisexe. Maintenant, la conversation doit passer de catégories et boîtes à tout le monde, tous les jours, partout. À la fin de la journée, si une mode n'a pas de but, elle est jetable.

Leur état d'esprit «toujours cohérent, toujours essentiel» cette mentalité n’est pas à négliger, car elle guide toujours leur intuition aujourd'hui - comme elle l'a fait au cours des deux dernières décennies.

L'ESSENTIALISME COMME LEUR BUT

Ne vous embêtez pas à regarder dans le dictionnaire comme je l'ai fait, l'essentialisme est vraiment plus compréhensible expliqué dans leurs mots:

L'essentialisme est ce dont on a vraiment besoin dans la vie. C'est personnel et loin du minimalisme. C'est se demander: «comment est-ce que cela améliore ma vie?» Et de choisir uniquement ce qui vous donne de la joie et un but.

«Toutes les entreprises et les marques devraient pousser à travers ce qui est vraiment essentiel dans leur vie.»

Cette mentalité de l'essentialisme est définitivement celle que nous partageons ici chez Republik. Bien que nous soyons dans le domaine du marketing des biens et services, nous aspirons à éduquer et à informer l’audience de nos clients à travers un contenu pertinent qui s'aligne parfaitement avec leurs valeurs.

Laissez-moi vous demander ceci: à quelle fréquence revenez-vous à ce qui est essentiel pour vous et votre public?

«Grâce à nos activités, nous voulons changer les mentalités et le comportement des gens sur pourquoi et comment ils consomment.»

Les frères Peart

LEUR NOUVEAU PROJET APPORTERA L'ESSENTIALISME À DE NOUVEAUX MATÉRIAUX

Je suis effrayé et en même temps excité par l’idée que nous en prendre à quelque chose qui est beaucoup plus grand que nous.

Byron

Tous regroupés au Café Titanic, une institution classique du Vieux-Montréal, les 30 personnes sur place, dont nous-mêmes, ont eu le privilège d’apprendre que les deux créateurs ont trouvé leur nouvelle vocation: le design d’intérieur et des articles pour la maison.

«Ce sera une entreprise. Ce sera une marque. Ce sera une histoire et nous la construirons à partir de zéro. Ce sera nous.»

Dexter

MÊME APPROCHE, MÊME BUT.

Merci, Byron & Dexter, de nous avoir inspirés pendant de nombreuses années, et pour un instant ce soir-là, pour nous avoir fait croire que toutes les entreprises pouvaient faire le bien.

Derrière chaque marque, il y a une histoire à raconter, et c’est ce qui caractérise l'essentialisme; faire en sorte qu’un produit entre dans l'histoire.

Qu'est-ce qui est essentiel à VOTRE histoire de marque?

À propos de

Avec un baccalauréat en droit et une maîtrise en fiscalité, Jean-Philippe est un stratège de contenu atypique. Il comprend parfaitement les plateformes sociales et numériques et garde toujours les objectifs d’affaires des clients au centre de ses préoccupations.