Skip to contentSkip to navigation
L'Association des galeries d'art contemporain et le Conseil des métiers d'art du Québec
Combler le vide avec l'art d'ici
Campagne

Faire oeuvre utile

Le milieu artistique a été durement touché par la pandémie de la COVID-19 alors que la fermeture des musées et des galeries, l'annulation des foires et l'incertitude économique ont eu un impact majeur sur les artistes.
C'est pourquoi l'Association des galeries d’art contemporain (AGAC) a voulu s'associer au Conseil des métiers d’art du Québec (CMAQ) et au ministère de la Culture et des Communications du Québec pour accentuer la relance économique du milieu des arts.

Encourager l’art d’ici pour relancer le milieu

Né d’une volonté d'accroître les revenus des acteur.trice.s du milieu des arts visuels, notre mandat était de démontrer que l'achat local, ça passe aussi par l'achat d'oeuvres d'art de chez nous. Le défi de Republik était de trouver le meilleur moyen de sensibiliser la population québécoise à son pouvoir d'achat pour encourager les artistes d'ici.

L’art ne fait pas seulement du bien aux yeux. Il fait du bien au cœur et à l’esprit.

Les bienfaits de l'art sont souvent sous-estimés dans la vie quotidienne. Pour plusieurs, le manque d’art est un vide important, mais invisible, donc difficile à identifier. Pourtant, les arts visuels éveillent les sens, et suscitent des émotions intimes et profondes. C'est ainsi que Republik a souhaité placer les bienfaits de l'art au coeur de la campagne conjointe.

Retrouvez l'art d'ici, ici.

La solution imaginée pour pallier le manque d'art a été d'illustrer le vide laissé par celle-ci pour ensuite inciter la population québécoise à visiter les galeries de l'AGAC et à assister aux événements organisés par le CMAQ et l'AGAC pour combler les espaces vides avec des oeuvres d'art d'ici. Les exécutions télé, tournées dans des maisons presque vides au fond blanc immaculé, permettent de souligner le manque d’art tout en offrant un plus grand contraste avec les oeuvres proposées et avec l’élément graphique signature de la campagne : un trait rouge qui encadre le vide. Sur les plateformes des deux marques, la solution a été adaptée à l’écosystème des réseaux sociaux, en proposant, par exemple, des « conseils à collectionner » pour déconstruire les idées préconçues sur l’art contemporain avec une formulation concise, amusante et efficace.

Vitrine

« Après une année difficile marquée par la pandémie, la campagne #retrouvezlartdici est arrivée à un moment crucial pour faire rayonner les galeries et leurs artistes auprès du grand public. Tout en donnant le goût au public de s’entourer d’art, la campagne invitait les gens à découvrir notre événement phare, la foire d’art contemporain Papier. Grâce à un concept visuel accrocheur et élégant, Republik a su infuser une touche de magie dans notre publicité pour mettre en lumière l’art d’ici. »

― Simone Rochon, Responsable des communications, AGAC

Collaborateur.trice.s sur le projet

― Guylaine Racine ― Rachel Robert ― Patrick Franck-Sirois ― Hamie Robitaille