Skip to contentSkip to navigation
2020-07-10
Culture

Un Town Hall 100 % virtuel pour célébrer nos devises d’entreprise

Nos soirées Town Hall trimestrielles servent principalement à trois choses: se rassembler, faire vivre nos devises et récompenser les personnes de notre équipe qui se sont le plus illustrées.

COVID-19 oblige, c’est donc rassemblée grâce à Zoom que notre équipe a passé la soirée du 18 juin ensemble pour célébrer nos quatre devises à travers d’inspirantes allocutions, un atelier de dessin, une dégustation de bière et même, un show d’humour.

Nos invités d’honneur, Nicolas Duvernois, Fred Campbell, Florence Rivest, Déborah Cherenfant et Simon Delisle se sont joints à nous pour remettre les totems aux gagnant.e.s et nous inspirer par leur parcours sur ce que ça signifie de vivre la devise pour laquelle ils ont été appelés à témoigner.

Voici comment le Town Hall s’est déroulé!

Dès 15 h, toute l’équipe a allumé sa caméra pour prendre part à cette soirée qui, non seulement nous a permis de nous retrouver, mais surtout, nous a rappelé l’importance du travail qu’on accomplit au quotidien. Alors que Charles Mony, Fred Campbell, Florence Rivest et Déborah Cherenfant se sont prêtés au jeu en orientant leur présentation en fonction d’une de nos devises, Nicolas Duvernois a commencé la soirée en nous partageant son expérience des derniers mois, mais surtout, la grande fougue qui le pousse à toujours faire plus.

Nos intervenants: Nicolas Duvernois, Fred Campbell, Deborah Cherenfant et Charles Mony

Nicolas Duvernois, se démarquer pendant la pandémie

« Certains voyaient ce défi-là comme une falaise et avaient peur de la débouler, moi, je le voyais plutôt comme une montagne que j’avais hâte de gravir. » - Nicolas Duvernois, CEO et fondateur de Duvernois esprit créatifs, Pur Vodka et MAINFORTE

Si les dernières années ont permis à Nicolas Duvernois de se tailler une place importante au sein des entrepreneurs les plus prospères du Québec, les derniers mois lui auront certainement valu le titre d’entrepreneur qui n’a pas froid aux yeux.

Quelques jours à peine après le lancement de MAINFORTE, sa nouvelle gamme de produits nettoyants et désinfectants et malgré son emploi du temps chargé, il a mis sur pause ses occupations pour venir nous jaser de revirement de situation, d’opportunités et d’ingéniosité.

Charles Mony, un tourisme conscient et écologique

« Ce qu’on souhaite, c’est que le voyage s’autocompense et qu’il soit également un outil de transformation pour l’ensemble des populations de la planète. » - Charles Mony, président et fondateur de Village Monde

Notre deuxième invité, Charles Mony, n’était pas là par hasard. Il était celui qui allait faire vivre notre première devise, on est engagés, le temps d’un échange des plus inspirants. Il nous a présenté son engagement à lui, celui de transformer le monde un voyage à la fois.

L’entrepreneur, marin et explorateur a profité du temps qu’on avait ensemble pour nous raconter son parcours et la vision de son entreprise, Village Monde, mais aussi pour nous présenter l’impact positif, tant sur le plan social que environnemental, que peut avoir le voyage responsable.

→ Le totem « On est engagés » est remis à Catherine Foisy

Il avait également le mandat de nous présenter l’employé.e qui se méritait le totem de la personne la plus engagée de l’agence: notre éditrice de contenu, Catherine. Pour sa présence et son désir de toujours faire plus pour ceux qui l’entourent, ses collègues ont souligné son impressionnant engagement en lui remettant ce totem.

Fred Campbell, partir à la pêche et revenir avec une immense prise

« Quand tu te lances en affaires, tu t’en vas à la guerre sans savoir si tu vas gagner, mais c’est un risque à prendre. » - Fred Campbell, CEO et fondateur de Hooké

De vidéaste à entrepreneur, Fred a lancé sa première entreprise à l’âge de 17 ans. Avec Hooké, son équipe et lui sont parvenus à redorer la pêche, contribuant ainsi à augmenter l’engouement pour cette activité alors délaissée. Avec beaucoup d’humilité, il nous a partagé son parcours, celui d’un gars qui a décidé de faire de sa passion, son métier. On a discuté pêche, passion, famille et son projet Growers & co.

→ Le totem « On ose rêver » est remis à JP Shoiry

Fred avait lui aussi à remettre un totem, celui de notre deuxième devise, on ose rêver. C’est cette fois notre chef de la stratégie, Jean-Philippe, qui s’est vu remettre ce totem pour sa vision, ses grandes idées et la force dont il fait preuve lorsque vient le temps de partager cela à son équipe et de la convaincre d’embarquer avec lui.

Florence Rivest, crayons, papiers et proximité

C’est en nous donnant un atelier de dessin que Florence Rivest, illustratrice montréalaise, a illustré notre troisième devise, on reste curieux. Après nous avoir donné quelques bases sur le dessin de visages, elle a séparé le groupe en équipes de deux où chacun devait à tour de rôle dessiner son ou sa collègue en appliquant ses nouvelles bases en dessin. À travers nos écrans, nous avons d’abord observé nos sujets, avant de les dessiner et puis de se les présenter au reste de l'équipe.

→ Le totem « On reste curieux » est remis à Sophie Thériault

Une fois l’atelier terminé, Florence a dévoilé la troisième gagnante de totem, notre coordonnatrice de contenu, Sophie. Pour sa grande volonté d’apprendre dans des domaines qui ne sont pas forcément liés au sien, pour sa générosité lorsque vient le temps de donner un coup de main à ses pairs, mais surtout pour la façon dont elle aborde tout cela, l’équipe trouvait important de lui décerner ce totem.

Déborah Cherenfant, un leadership plus inclusif

« Si tu rentres dans une conversation en te disant qu’il faut faire des baby steps, tu n’as rien compris. On ne veut pas changer pour les générations futures, on doit le faire maintenant. » - Déborah Cherenfant, Présidente et porte-parole de la Jeune Chambre de commerce de Montréal

Présidente et porte-parole de la Jeune Chambre de commerce de Montréal, fondatrice du Marché Coloré, du blogue Mots d’elles et plus récemment responsable d’affaires pour le Groupe Banque TD, Déborah était la personne tout indiquée pour illustrer notre quatrième devise, on parle vrai. Depuis toujours, elle se bat pour que l’on accorde plus d’importance au leadership féminin, mais également qu’on comprenne toute l’importance de faire plus pour mieux inclure la diversité au sein de nos entreprises. À coeur ouvert, elle nous a partagé sa vision de l’entrepreneuriat.

→ Le totem « On parle vrai » est remis à Katy Ribeiro.

Déborah a ensuite annoncé notre dernière gagnante de la soirée, celle qui a obtenu le totem représentant notre quatrième et dernière devise, Katy. Elle s’est fait un devoir personnel de s’assurer que toute personne se sente incluse chez Republik et multiplie les initiatives internes et auprès de clients pour lancer les discussions sur l’inclusivité de toutes et tous, dont celle des personnes racisées. Ce soir-là, ces collègues l’ont remercié de le faire en lui remettant ce totem.

Nos gagnants: Katy Ribeiro, Jean-Philippe Shoiry, Sophie Thériault et Catherine Foisy

Un roast d’équipe par Simon Delisle en mangeant du St-Hubert

Après une soirée chargée en émotions, notre responsable de la culture et orchestre de cette célébration, Martin, a invité l’humoriste Simon Delisle à se joindre à nous, question de nous faire rire. Pour l’occasion, il avait même concocté un petit numéro sur chacun des membres de l’équipe. Rire jaune et larmes de rire nous ont permis de terminer cette soirée où on nous étions plus proches que jamais sur une belle note avant de se lancer dans les festivités qui elles, demeureront secrètes.

Pour en savoir plus sur les devises collectives qui inspirent notre quotidien, c’est par ici.

Notre guide de relance pour les marques

La COVID-19 a changé à jamais la dynamique entre les marques et les consommateurs.

À propos de

L'équipe éditoriale de republik est composée de stratèges, d'éditeurs, de gestionnaires de communautés, de photographes, de vidéastes et plus.