Skip to contentSkip to navigation
2016-11-15
Culture d'entreprise

Prana, une entreprise B-Corp qui défie les modèles traditionnels

Seulement dix entreprises québécoises peuvent proclamer être certifiées B-Corp. Ce mouvement attire de plus en plus d’attention avec près de 2000 compagnies certifiées dans 50 pays. On retrouve parmi celles-ci, Prana, une entreprise de transformation de fruits séchés, graines et noix, certifiés biologiques.

Au démarrage de Prana en 2005, Marie-Josée Richer et son conjoint Alon Farber étaient guidés par un réel désir d’aligner leurs valeurs à des actions concrètes pour leur entreprise. Mettre de l’avant des valeurs de durabilité, d’intégrité et de transparence, tout en ayant l’objectif d’avoir un impact positif sur l’environnement et sur leur communauté étaient et sont encore des actions qui leur tenaient à coeur.

Marie-Josée Richer, fondatrice de Prana

Marie-Josée Richer, fondatrice de Prana

Prana désirait ultimement développer un modèle d’affaires à l’image de son offre alimentaire. Il a suffit qu’un investisseur leur parle de la certification B-Corp pour qu’ils s’y intéressent davantage. Celle-ci semblait être une bonne alternative pour croître sans se dénaturer et se dépasser sur le plan social et environnemental.

C’est finalement en 2015 que l’entreprise est officiellement devenue B-Corp. « On était déjà dans cet esprit-là, ce n’était pas une grosse marche à grimper pour nous. C’est ce qu’on veut depuis le début pour Prana », mentionne Marie-Josée Richer. Faire le saut était pour eux un moyen de poser des actions concrètes.

« On s’est donné les moyens et le budget pour le faire.

Plus de photos vers la droite!
Chips de coconut
Photos produits - écorces de choco

Des actions concrètes

Ils créent rapidement un comité dont la mission est de se pencher sur la manière d’ajouter de la valeur pour chaque partie prenante de leur entreprise. Des fournisseurs aux consommateurs, en passant par les producteurs, l’objectif est de comprendre les défis de chacun et prendre des décisions qui auront un impact positif et durable pour tous.

« La firme Ellio est présentement en train d’effectuer une analyse du cycle de vie organisationnel de Prana, on aura les résultats en janvier. On veut identifier où sont les écarts dans nos pratiques environnementales et où on va avoir le plus d’impact. On ne veut pas faire des choix à l’aveugle.

Activation Prana

Activation de marque

Ils désirent aussi développer un programme de bien-être pour leurs employés. Par exemple, après 6 ans, ceux-ci pourront prendre une année sabbatique sans compromettre leur emploi, un programme de bénévolat sera implanté sous peu et ils prennent une attention particulière à ce que l’écart entre les salaires ne soit pas trop élevé par souci d’égalité. La transparence est une valeur importante chez Prana. Ils exercent d’ailleurs le « open book management ». Ils partagent les informations financières et les différentes stratégies avec tous leurs employés à chaque quart. Marie-Josée croit fermement que la meilleure façon d’opérer une entreprise est de faire comprendre à chacun comment la business fonctionne pour que tous puissent y participer pleinement et se faire entendre.

Un programme de partage de profits pour leurs employés sera également mis en place dès 2017.

Salle employés

Espace commun pour les employés

Des employés impliqués

Tous ces changements ont été extrêmement bien reçus par les 70 employés de Prana. « On a un mindset progressiste, ils sont attirés par ces valeurs et veulent se surpasser afin d’amener Prana à un autre niveau. Ils se sentent personnellement et professionnellement impliqués. C’est d’autant plus gratifiant de sentir que l’on fait parti des changements en place », dit-elle ajoutant que cette constatation lui donne une grande confiance en cette nouvelle génération et celles qui viendront.

Marie-Josée Richer et un collègue

Fou rire entre Marie-Josée et un collègue

Afin de donner plus de pouvoir aux employés et pour les impliquer dans les diverses décisions de l’entreprise, plusieurs comités ont été mis sur pied. De cette manière, chacun a l’impression d’agir comme si Prana était leur propre entreprise.

« On ne voulait pas que la gouvernance passe uniquement par moi, mon conjoint et le C.A. On partage la responsabilité.

Impliquer les employés

Impliquer les employés dans les différents processus de l'entreprise

Investir et inspirer

Marie-Josée Richer s’assure d’injecter assez d’argent dans cette vision B-Corp. Selon elle, sans croissance chez Prana il est difficile d’avoir un impact significatif sur les choix alimentaires des consommateurs et sur la façon dont on fait du commerce dans ce monde. Mme Richer croit fermement qu’il y a une manière d’être une entreprise corporative rentable qui travaille pour un monde meilleur.

Pour l’entrepreneure, sa mission est aussi d’inspirer d’autres compagnies à entrer dans ce mouvement, aussi intimidant qu’il peut être.

« Je pense que c’est ce qui nous différencie des grands de ce monde. C’est notre avantage contre des Kraft ou Coca-Cola qui sont malheureusement motivés uniquement par le profit par quarter que font les actionnaires.

Finalement, son message le plus important réside dans sa conviction qu’un travail collectif peut amener de la valeur pour tous et qu’une compagnie peut prospérer en ayant à coeur l’implication sociale et l’environnement.

Si ce n’est pas déjà fait, nous vous invitons à suivre l’inspirante entreprise qu’est Prana sur ses différentes plateformes : Instagram, Facebook et leur site web.

À propos de

Jessika est éditrice de contenu chez Republik et co-fondatrice du blogue Querelles, reconnu comme une référence culture et lifestyle.