Parlons vrai
Vincent Brillant

L’Instagram @Montrealismes: un carnet d’adresses que nous fait découvrir le photographe Vincent Brillant

Vincent Brillant, profession photographe

Photo par

L’Instagram @Montrealismes: un carnet d’adresses que nous fait découvrir le photographe Vincent Brillant

31-05-17
Collaborations

Montréal n’a pas de secrets pour Vincent Brillant. De la façade violette sur la rue Marie-Anne à l’escalier en colimaçon du musée des beaux arts de Québec, Vincent trouve toujours le moyen de capturer la ville sous ses plus beaux éclats. Son compte Instagram, parmi les plus cités dans les listes de top instagrammeurs de Montréal, se consomme sous forme d’un carnet d’adresses à découvrir. Il est notre créateur de contenu du mois de juin.

Musée

Musée national des beaux-arts de Québec (MNBAQ)

Montréal en couleurs - Plateau Mont-Royal

Comme plusieurs des instagrammeurs avec qui nous avons eu la chance de nous entretenir (@Inayali, @Capslockmanny, @Sarahbabineau), Vincent a développé sa passion pour la photo un peu tard. C’est lors d’un projet final dans le cadre d’un cours de photographie argentique à Brébeuf qu’il s’y intéresse plus sérieusement. Le projet dont la thématique est Montréal après la 3e guerre mondiale le mène à la recherche de lieux inexplorés.

« J’ai découvert qu’il y avait une communauté qui faisait expressément ça, visiter des bâtiments abandonnés, s’informer de leur passé historique et puis, faire des photos… En fait, c’est ce que l’on appelle de l’exploration urbaine.

Le champ libre Royalmount

Habitat 67

En 2008-2009, il pratique cette activité assez régulièrement lui permettant ainsi de développer toutes ses aptitudes de photos de manière autodidacte.

La distinction à travers le style

Vincent a eu son premier contrat par l’entremise d’Instagram alors qu’il était encore à l’école. Dans le but de refaire leur identité visuelle, l’École des sciences de gestion de l’UQAM a mandaté une petite boîte du nom de La Camaraderie qui eux ont trouvé Vincent à travers Instagram.

Mandat nouvelle identité visuelle de l’école des sciences de gestion de l’Uqam

Mandat nouvelle identité visuelle de l’école des sciences de gestion de l’Uqam

Instagram comme levier

« Ils m’ont repéré sur Instagram. Ils trouvaient que j’avais des lieux intéressants qui représentaient bien la ville, des landmarks bien reconnaissables.

Mandat tradionnel - Structube

Mandat traditionnel - Structube

Mandat traditionnel - Structube

Une signature montréalaise qui inspire

Plusieurs marques et agences de tourisme se sont rapidement mis à courtiser @montrealismes. Vincent est une référence en matière de lieux montréalais, son compte inspire à la découverte et au voyage. Ainsi, Air Canada se tourne vers lui lorsqu’ils lancent leur premier vol direct pour Mexico City.

« Mon objectif à long terme c’est carrément d’être photographe d’architecture, mais avec ma présence sur IG on dirait que j’ai développé une autre expertise, celle du domaine du tourisme.

Instagram influence naturellement les choix de destinations touristiques. Selon Carrie Miller, écrivaine et globe-trotteuse : « Entre 2009 et 2014, les visiteurs de la falaise de Trolltunga, dans le sud-ouest de la Norvège, sont passés de 500 à 40 000 [par an], ce que beaucoup considèrent comme une vague de tourisme alimentée par les réseaux sociaux.»

Suivre un fil de photos sur Instagram est généralement une des représentation beaucoup plus authentique, que de consulter des images sur des brochures touristiques par exemple.

« Le voyage est une catégorie de publicité qui fonctionne beaucoup sur Instagram, tout comme certains sujets spécifiques comme la bouffe et les blogues mode », ajoute Vincent.

Condesa - Mexico

Corcovado - Train vers Cristo Redentor

« Je perçois de plus en plus mon compte IG comme un plus au service de photographie que je peux offrir. J’offre la création de contenu en soi qui est vraiment juste la création d’images, mais je peux aussi offrir si besoin est le service « d’influenceur », c’est-à-dire publier le contenu créé à un public cible déjà visé par le client.

Prendre des photos avec son Iphone

De nombreux photographes publient des photos capturées avec leur appareil professionnel sur leur Instagram. Ce n’est pas le cas de Vincent, il privilégie l’utilisation de son IPhone. La raison?

« Ça facilite énormément le workflow. Ça me permet de pouvoir photographier, faire une révision de ce que j’ai photographié, sélectionner les photos, les éditer et les publier toutes sur le même appareil.

C’est aussi selon lui une question de résolution d’affichage. Instagram a son propre langage visuel. Beaucoup d’images fonctionnent bien lorsqu’elles sont visionnées sur grand écran, mais lorsque consommées sur un téléphone elles ne se transmettent pas nécessairement aussi bien à un si petit format.

« Les photos qui sont souvent très denses en termes d’informations ou de détails ne fonctionnent pas bien. Une photo horizontale d’un paysage avec tout plein de petits détails n’aura pas le même succès qu’une image verticale sans trop d’éléments concentrés dans le cadre.

Bibliothèque d'archives

Métro - Station Namur

Ainsi, lorsque Vincent travaille dans l’optique que le contenu se retrouve sur IG, il préfère simplifier la composition de ses photos pour qu’elle reste graphique, simple et qui ne repose pas sur des détails à peine visibles.

Généralement lorsque Vincent sors prendre des photos, c’est pendant un après-midi entier. Il visite plusieurs endroits dans un même secteur, parfois avec des amis, et ils prennent des centaines de photos. De ces photos, seulement quelques unes sont retenues comme “candidats” potentiels pour Instagram. Il passe ensuite au traitement des images et c’est seulement après avoir traité toutes les photos candidates qu’il sélectionne celles qui se retrouveront sur son compte.

Vincent travaille souvent avec 4 apps afin d’éditer ses photos, c’est ce qui explique son workflow de ne vouloir travailler qu’avec un IPhone.

Découvrez ces 4 apps dans notre prochain article!

Bel et bien un humain derrière ce compte IG

Vincent accorde une grande importance au texte qui accompagne ses photos.

« C’est une bonne opportunité de prouver qu’il y a quelqu’un derrière le compte. De faire voir et transparaître sa personnalité à travers le média et de révéler sa pensée au moment où tu as pris la photo.

Vincent avoue d’ailleurs avoir parfois un peu de difficulté à mettre en mots ce qu’il voulait exprimer par la photo. C’est souvent ce qui ralenti son processus de publication.

L’importance de la communauté sur les médias sociaux

La collaboration entre Instagrammeurs n’est définitivement pas assez exploitée. Beaucoup de campagnes d’influenceurs font appel à des groupes de créateurs de contenu, mais au final ce sont des collaborations qui ont été négociées individuellement.

« Je trouve que c’est une opportunité manquée de ne pas faire collaborer davantage les Instagrammeurs dans le processus créatif d’une campagne. Les agences font souvent appel à nous une fois que tous les détails de leur campagne sont décidés.

Mandat Instagram - Oikos

Mandat Instagram - Lincoln

Un hobby qui génère des revenus

Finalement, Vincent a rapidement pris conscience du potentiel que pouvait avoir Instagram. Ce qui n’était à ce moment-là qu’un simple hobby s’est en fait jumelé à son objectif de carrière professionnel en photo. 40 à 45% de ses contrats sont maintenant reliés directement à Instagram.
Vincent est parmi ces acteurs qui valorise la culture montréalaise sous toutes ses formes, son architecture unique.

Si vous ne le faites pas encore, suivez Vincent Brillant sur Instagram ou visitez son portfolio.

À propos de l'auteur

Jessika Dufour republik

Jessika Dufour

Éditrice de contenu

Jessika est éditrice de contenu chez Republik et co-fondatrice du blogue Querelles, reconnu comme une référence culture et lifestyle.

Plus d'articles